Coup d'Eclat - José Alcala

Publié le par Marine

Je vous présente bien en retard ce film vu en avant-première il y a un peu moins de deux semaines grâce à Abusdeciné, les articles redeviendront plus fréquents dès fin mai. Nouveau long-métrage noir de José Alcala (Alex, Frigo) avec Catherine Frot, Karim Seghair et Marie Raynal il nous attire directement dans le monde policier mais aussi et surtout dans la vie d'une femme, Fabienne, capitaine de police. 

 

http://s.excessif.com/mmdia/i/28/7/coup-d-eclat-de-jose-alcala-10405287bqcrq.jpg?v=1

" A Sète, Fabienne Bourrier (Catherine Frot), capitaine de police, passe la majeure partie de son temps à traquer les sans-papiers et clandestins de tous horizons. Sa routine policière est perturbée par la mort d’Olga, une jeune prostituée. Un suicide apparemment. Mais Olga était traquée et avait un fils, Ilan. Animée par un sentiment de compassion qui la surprend elle-même, Fabienne part sur les traces de l’enfant disparu. "

 

Bien loin des séries policières américaines et séries françaises nous présentant des femmes flics héroïques le réalisateur nous emmène dans un film réaliste et sensible où les policiers ne dégainent point leur arme à tout va. Dans cet univers sombre tant dans sa réalisation, sa mise en scène et son scénario Catherine Frot s'illustre encore une fois comme une excellente actrice, réaliste et captivante. Avant d'être capitaine de police Fabienne est d'abord une femme, un peu perdue concernant son rôle, remplie de solitude dans sa vie et avec ses propres problèmes individuels... Si le réalisateur a décidé de tourner son long-métrage ainsi c'est certainement pour nous rappeler que derrière chaque enquête, derrière chaque métier il y a un individu indépendant et c'est bien l'histoire d'une femme qu'il a voulu raconter ici. 

En outre, José Alcala a bien voulu donner une dimension sociale et d'actualité à Coup d'Eclat : dans cet univers austère, froid et noir, comme il a voulu le présenté de par le choix des lieux et des décors dépouillés, quel serait le rôle de la police ? Ou plutôt, quel devrait être son rôle ? Entre histoires de chiffres, de rentabilité nait la volonté d'aide social, le réalisateur semble y peindre l'exquise de son idéalisme policier. Au-delà, on peut aussi y voir la volonté de mise en lumière de la responsabilité individuelle de chaque personne, un coup d'éclat intérieur en la personne de Fabienne... 

Malgré son fond intéressant, j'ai malheureusement trouvé ce film un peu long. 

 

14/20 



Publié dans Critiques

Commenter cet article

Dorian 29/04/2011 17:38



Très interessant :) C'est une chance d'avoir pus le voir en avant première. Catherine Frot est une très bonne actrice. Souvent méconnue pour sa reussite dans les drôles dramatiques. Apparement,
ici, elle s'en sort très bien. Ce film gagne surement au moins à etre vu. J'essaierais surement. Merci pour cette presentation, même en "retard".