(Critique) Pourquoi je n'ai pas aimé "La guerre est déclarée" de Valérie Donzelli.

Publié le par Marine

La Guerre est déclarée, nouveau film de Valérie Donzelli (La Reine des Pommes) apparait pour la majorité de la presse et des spectateurs comme LE film français de la rentrée (de l'année ?). Il faut définitivement que j'arrête des critiques car j'en suis rentrée déboussolée et surtout très déçue. Et il y en a beaucoup des raisons qui me font ne pas l'aimer. 

 

http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/83/92/89/19759629.jpg

 

Synopsis : Un couple, Roméo et Juliette. Un enfant, Adam. Un combat, la maladie. Et surtout, une grande histoire d'amour, la leur...

 

La Guerre est déclarée c'est aussi un peu et surtout l'histoire de nos deux acteurs, Valérie Donzelli et Jérémie Elkaim, nos Roméo et Juliette survivants à l'affreuse maladie de leur enfant. Ouais, c'est joli (et un peu mégalo) de retranscrire sa propre histoire au cinéma, mais encore faut-il vouloir en faire du cinéma, et c'est à partir de la qu'on se retrouve perdu. Où est passée la magie du cinéma ? 

Je m'attendais à une histoire pleine de réalité, d'amour et d'espoir. Au final je me suis retrouvée me demander pourquoi Valérie Donzelli c'était lancée là-dedans, et surtout de cette façon. L'histoire était prometeuse, et bien mieux traitée elle aurait certainement pu être sublime. C'était sans compter... : 

  • Une interprétation désastreuse 

Au départ, je pensais qu'en interprétant une part de leur vécu Valérie Donzelli et Jérémie Elkaim étaient les mieux placés pour réussir à nous transmettre toute l'émotion de leur histoire. Je m'étais bien trompée, et je me demande si j'ai déjà vu des acteurs moins convainquant qu'eux au cinéma. C'est certainement le premier point qui m'a fait rester hermétique au scénario, nos deux protagonistes jouent affreusement mal. Les acteurs les plus convainquants étant le petit César Desseix, dans le rôle d'Adam bébé, et Frédéric Pierrot dans celui du professeur Sainte-Rose.

  • Un scénario approximatif

Là aussi j'ai été très surprise du dérouelement du scénario qui retrace très (trop ?) rapidement l'histoire de notre couple phare pour se perdre dans des longueurs interminables lors de l'hospitalisation d'Adam. Si d'un côté on peut essayer de ressentir la douleur et l'angoisse pesante des lieux, j'aurais largement préféré en apprendre plus sur la suite de la maladie du jeune enfant, plutôt d'avoir une élipse telle qu'il en est à la fin. Alors oui, je suis bien d'accord que la réalisatrice a évité au maximum le voyeurisme mais selon moi l'histoire méritait tout de même d'être approfondie

Et puis sérieusement, c'est quoi ce couple ? Parfois ils arrivent à nous toucher, mais scènes après scènes, à trop en faire, on y croit plus. Des parents, adultes, dont l'enfant gravement malade les attend à l'hôpital, se retrouvent totalement irresponsables dans une fête grotesque (open-kiss etc...), à fumer des clopes en scooter (?)... C'est certain, si Valérie Donzelli ne peut nous exposer la rage de vivre que de cette façon, je suis bien loin de ses valeurs et ne m'y reconnait pas du tout. C'est d'ailleurs encore plus le cas avec les 'blagues' racistes du couple qui peuvent toucher certains (les "pédés", "noirs" et "nains"). Non Valérie, c'est pas drôle. 

  • Une narration peu convaincante 

N'est pas Jean-Pierre Jeunet (Le fabuleux destin d'Amélie PoulainUn long dimanche de fiancailles) qui veut (oui j'adore les narrations des long-métrages de Jeunet). J'ai trouvé ici la narration de trop, les voix de s'y prêtais guère et les textes avaient l'air sortis d'un roman niaiseux. 

  • Une photographie souvent incompréhensible

C'est bien joli (et original) de la part de notre réalisatrice de vouloir filmer son long-métrage avec des appareils photos mais (comme pour RIF) une accumulation de scènes en mouvements rapides filmés à l'épaule donne vite mal au crane. Je m'attendais à une image beaucoup plus soignée, qui pour moi n'aurait en aucun cas entaché le réalisme de l'histoire. C'était sans compter la bande originale qui elle aussi, et rarement accordée avec le reste. Je dois quand même dire que cinématographiquement j'ai au moins apprécié le dernier plan qui lui est plein de finesse et où l'émotion est réellement retranscrite, même s'il m'a un peu trop rappeler des faux airs de Lars Von Trier. 

 

http://www.digsyshambles.com/wp-content/uploads/2011/09/photo-La-Guerre-est-declaree-2010-3-1024x435.jpg

 

Dans le cas présent, filmé et interprété de cette manière, la forme du documentaire aurait été amplement suffisante et clairement plus intelligente. On se retrouve ici malheureusement au mieux avec La guerre est déclarée dans un épisode de Plus Belle La Vie, alors que l'histoire était prometeuse. Grosse déception. 

 

Starsblog10 


Publié dans Critiques

Commenter cet article

My Little Discoveries 19/09/2011 13:38



Ton billet m'a beaucoup intéressée car comme toi je n'avais entendu et lu que de bonnes critiques sur ce film avant de le voir ce week-end. Mon avis sera en ligne demain donc je n'en dis pas plus
ici, si ce n'est que je suis d'accord avec toi sur l'interprétation des acteurs et sur le fait que j'en attendais encore plus...



Marine 19/09/2011 18:30



:) J'ai hâte de lire ton article pour mieux connaitre ton avis. Je me rend compte que nous sommes de plus en plus de déçus par ce film... 



Cécile 16/09/2011 19:29



Je ne suis donc pas seule à ne pas aimé !


S'il y a dse points que j'ai apprécié, au final j'en retire plus du négatif. Il y a trop de styles qui se mélangent, le jeu (s'il existe) des acteurs ne ressemble à rien, c'est parfois très
exagéré.


Je n'ai pas compris le message que voulait donner V.D tellement ça part un peu de tous les côtés!


Je n'ai pas été touchée par son film, non pas que je sois un coeur de pierre (au contraire!), mais niveau émotion il n'y avait rien pour moi. J'ai passé plus de tps durant le film à réfléchir sur
"pourquoi elle fait ça?", "pourquoi elle utilise ça?"...


Dire qu'il va peut-être représenté la France aux prochains Oscars... A mon avis il n'a aucune chance!



Marine 19/09/2011 18:33



Exactement comme toi ! Je réfléchissais plutôt aux choix de la réalisatrice qui me laissaient dubitative, vu que l'histoire n'a pas réussi à me captiver. Et comme toi, je ne suis pas non plus un
coeur de pierre. 


Et je pense aussi qu'il n'a aucune chance aux Oscars ! 



filou49 14/09/2011 21:41



juste un petit mot sur le jeu des acteurs car je ne suis pas sur que j'aborderais ce point dans mon article: ils ont certes une façon de déclamer un peu particulière, un peu maniérée, mais ils
parlent exactement de la même façon  en vrai, ce n'est pas un probleme de jeu du tout mais de diction... dans ce cas Louis Garell ou mathieu Almaric qui ont à peu près le même sorte de jeu-
en 100 fois plus prononcé selon moi- sont aussi de trés muavis acteurs...


non non tu n'es pas la seule à ne pas aimer le film, autour de moi j'en connais aussi, mais si la presse est unanime j'avoue que ca m'a fait rondement plaisir pour une fois que ce n'est pas un
film totalement abscons ou austère comme tout ( Tomboy/ rois et reines) et tant d'autres...allez j'arrete là, j'en garde sous le pied pour mon article...moi aussi j'aime bien les débats critiques
contradictoires, je suis un fou du masque et la plume, donc j'aime bien les foires d'empoigne, c plus marrant...



filou49 14/09/2011 21:20



désolé les filles, mais en ce qui me concerne, j'avais également peur d'être déçu-comme effectivement assez souvent après la pluie d'excellentes critiques que le film a eu, et j'ai été
complétement emporté et emballé par ce qui est pour moi un des plus beaux films que j'ai vu cette année... ma chronique est prévue pour bientot et il se peut que je prenne à rebrousse poil qq uns
des arguments de ta chronique comme angle d'approche :o)...


en tout cas je ne  sais pas où vous avez lu les articles négatifs sur les blogs sur ce film car pour ma part même sur les blogs, ils sont super favorables au film...



Marine 14/09/2011 21:28



J'ai hâte de lire ton article alors, car j'aime confronté différents avis. J'ai lu très peu de mauvaises critiques sur ce film, que ce soit venant de la presse ou des spectateurs, c'est pour ça
que ça m'a grandement déçue de ne pas accrocher (voire de le trouver mauvais) à ce point. Une amie avec qui j'étais et qui a des goûts cinématographiques souvent différents des miens a cependant
aussi trouvé les acteurs très mauvais... Je ne suis donc pas seule contre tous, c'est déjà ça. ;) 



potzina 13/09/2011 19:49



Malgré les critiques élogieuses de la presse, je n'avais pas du tout envie de le voir. Les autres avis que j'ai pu lire sur les blogs sont aussi négatifs que le tien. Comme quoi il y a une marge
entre ce que les journalistes aiment et le grand public...