(Critique) Switch - Frédéric Schoendoerffer : le polar français de juillet !

Publié le par Marine

Entre France et Québec, le réalisateur Frédéric Schoendoerffer nous offre avec Switch un thriller haletant dont le rythme n'est pas sans rappeler la réussite de Fred Cavayé avec A bout portant

 

http://s.excessif.com/mmdia/i/47/2/switch-de-frederic-schoendoerffer-10478472iuvfb.jpg?v=1

 

Synopsis : Juillet 2010, Montréal, Canada. Sophie Malaterre, 25 ans, illustratrice de mode, voit arriver les vacances d’été avec angoisse. Pas de projets, pas d’ami, pas de fiancé... On lui parle du site SWITCH.com qui permet d’échanger sa maison le temps d’un mois. Sophie trouve, par miracle, un duplex à Paris, avec vue sur la Tour Eiffel. Son premier jour est idyllique. Le lendemain matin, elle est réveillée par les flics. Un corps décapité est dans la chambre d’à côté. Elle n’a plus aucun moyen de prouver qu’elle n’est pas Bénédicte Serteaux, la propriétaire des lieux. Le piège se referme sur elle... Elle n’a pas seulement changé d’appartement. Elle a changé de peau et de destin...

 

L'introduction est tranquille, pantouflardre, avec notre personnage principal, Sophie Malaterre (Karine Vanasse) qui un peu perdue et sur le conseil d'une ami souhaite se ressourcer à Paris pendant les vacances d'été. Le piège se met lentement en marche et avec précision se referme sur la jeune femme. A partir de ce moment là, le spectateur n'est pas en reste. Le rythme se met en place avec quelques tâtonnements, plus ou moins précisément, pour ensuite ne plus s'arrêter. Accusée d'un meurtre particulièrement sanglant dont le réalisateur nous fait bien comprendre qu'elle n'est pas la coupable, la jeune femme tentera d'échapper à la police et notamment au général Damien Forgeat (Eric Cantona) et de prouver son innocence. 

 

http://www.cinemovies.fr/images/data/news/Gh991735534.jpg

 

De révélations en révélations à aucun moment le suspens ne s'arrête. Il faut d'ailleurs savoir que pour le scénario le réalisateur à étroitement collaborer avec Jean-Christophe Grangé auteur de L'Empire des loups et des Rivières Pourpres. Au final, du point de vue de la réalisation et du suspens, ce polar n'a rien à envier aux thrillers américains. 

 

Au niveau de l'interprétation les acteurs sont assez convaincants pour nous entrainer sans souci dans l'action. Karine Vanasse qui interprète Sophie Malaterre, actrice et productrice québécoise est assez méconnue en France mais charme rapidement ce nouveau public. A noter qu'on l'avait déjà aperçue dans Minuit à Paris de Woody Allen, aux côtés de Sava Lolov, jouant le couple de la Belle Epoque.

Eric Cantonna est lui aussi convaincant dans son rôle de flic, où il n'en fait ni trop, ni pas assez. 

 


C'est donc un très bon divertissement français qui s'offre à nous en ce début d'été. Malheureusement c'est le genre de film que je me contente de regarde une ou deux fois, car une fois le suspens brisé il offre moins d'intérêt. 
14/20

Publié dans Critiques

Commenter cet article

le chat masqué 11/07/2011 21:01



je suis très étonnée par ton article Marine, car la bande-annonce m'avait laissé l'impression d'acteurs jouant très très mal, d'un cliché de polar, bref, d'un truc à éviter... donc je vais tout
de même y aller :)



Marine 13/07/2011 13:11



Justement j'ai été agréablement surprise malgré des critiques qui divergent. Le suspens est vraiment bien mené. J'espère qu'il te plaira. :)



My Little Discoveries 11/07/2011 12:00



Ca a l'air sympa, et puis j'aime bien Eric Cantona ;o)