(Critique) The Lady - Luc Besson

Publié le par Marine

Encore une fois, beaucoup de critiques presse ont râlé. J'ai l'impression que dès qu'un film touche un sujet bel et bien réel il faut du sombre et du rentre dedans pour combler les professionnels qui crient au mélo... Si The Lady nous offre une facette de la vie de Aung San Suu Kyi, prix nobel de la paix 1991, c'est aussi et surtout une vision de sa lutte perpétuelle pour son pays et sa famille.

 

http://www.cinemovies.fr/images/data/news/Gh629663922.jpg

 

Synospsis"The Lady" est une histoire d’amour hors du commun, celle d’un homme, Michael Aris, et surtout d’une femme d’exception, Aung San Suu Kyi, qui sacrifiera son bonheur personnel pour celui de son peuple. Rien pourtant ne fera vaciller l’amour infini qui lie ces deux êtres, pas même la séparation, l’absence, l’isolement et l’inhumanité d’une junte politique toujours en place en Birmanie. "The Lady" est aussi l’histoire d’une femme devenue l’un des symboles contemporains de la lutte pour la démocratie.

 

Bien plus qu'une simple histoire version-documentaire, Besson va bien plus loin en traitant le sujet d'une façon réellement cinématographique avec ses codes manichéens, ses passions et son esthétique. Et je dois dire que j'adhère totalement à ce parti pris, un peu risqué, mais incroyablement réussi. En effet, le réalisateur et son casting de talent nous transportent totalement, que ce soit en Angleterre ou en Birmanie, dans la lutte d'un pays en crise ou dans l'histoire qui lie le couple. On a clairement la sensation de tomber dans un conte moderne du fait de la mise en scène et du traitement de l'image. Entre les magnifiques paysages de Birmanie, les coups de violon d'Eric Serra mais aussi la cruauté et la boufonnerie du gouvernement, tout enchante et marque. Et c'est seulement lorsque les lumières de la salle de cinéma se ralume après les dernières phrases et le message de Aung San Suu Kyi que l'on se rappelle que l'histoire est bien réelle. 

 

L'actrice Michelle Yeoh, à l'origine du projet de film, est absolument remarquable. Convaincante, touchante et légère sans ne jamais trop en faire, elle laisse une place à ses côtés pour David Thwelis interprétant avec beaucoup de tact, lui aussi, son compagnon. 

 

 

En novembre 2010 Aung San Suu Kyi a été libérée après plusieurs années d'emprisonnement. Alors que le tournage en Thaïlande avait déjà commencé et que le long-métrage avait pour but de contribuer à sa libération, l'équipe du film a finalement décidé de poursuivre le projet car sa bataille est encore loin d'être gagnée.

"Usez de votre liberté pour promouvoir la notre"

Starsblog50



Publié dans Critiques

Commenter cet article

filou49 08/12/2011 22:04


oui je suis d'accord avec le com de Vlad, je pense qu'on fait payer à besson sa casquette de producteur et son image de mégalo qu'il véhicule, de facon méritée ou non... il est qd meme passé pour
super égocentrique dans plusieurs itws et personnellement j'ai du mal à ne pas m'arreter à cette image la de ce type... disons que ca n'arrange rien car au niveau de ses mises en scène, c bcp
trop pompeux et plein d'esbrouffe pour que ca me touche... je parle évidemment des films que j'ai vus et non pas de cette lady que j'essaierai de voir quand meme en dvd

Vlad 08/12/2011 17:48


Comme tout film de Luc Besson, la critique est souvent facile. Il faut dire aussi que c'est surtout son image de producteur qui ne plait pas (même si grâce à ses grosses machines ont à aussi eu
le droit à "Home", "Trois enterrements", "I love you Philip Morris" etc etc). Du coup, après aussi une saga Arthur un peu légère et une Adéle blanc sec convaincante sans être transcendante, on
oublie que Besson est un sacré metteur en scène. Un brin naif, enfantin mais avec une vision de l'amour et de la femme très touchante, il fait en tout cas parti des cinéaste que j'adore et qui
sont à l'origine de ma cinéphilie.


Bref, pour en revenir à "the lady", tout comme toi j'ai adoré. C'est une histoire très touchante et même si c'est risqué, je trouve que la parti pris de s'intéresser a l'emotionelle plutot qu'au
politique est intéréssant. Après tout, ca reste aussi un film engagé puisque touché par cette histoire, on ne peut que vouloir se renseigner sur son combat. Besson traite surtout de ce qu'il
connait le mieux et c'est tant mieux pour nous :-)

filou49 08/12/2011 07:23


Je ne suis pas d'accord avec toi ( voila un début auquel tu n'es pas habituée :o) : je trouve que la presse a fait un trés bon accueil à ce film, surtout par rapport aux autres films de Besson,
souvent massacré dans les journaux, et la franchement j'ai lu plein de trucs positifs, notamment grace au sujet incontournable, et à la mise en scène plus sobre que d'habitude...


 par contre c le public qui a pas suivi du tout, et par rapport à ses autres films, il va péniblement passer la barre des 500 000 entrées, ce qui est trés peu... comme quoi un sujet sérieux
et délicat n'est pas souvent gage de carton au boc office...


 bonne journée à toi

Marine 08/12/2011 10:17



Rhalala ;) Bon après moi je fais généralement un tour sur Allociné pour avoir une idée globale des critiques presse et spectateurs et j'en ai lu de très mauvaises de la part de la presse
"intelligente". 


Par contre pour le box office ça ne m'étonne pas tellement et c'est vraiment dommage car il aborde un sujet sérieux d'une manière très poétique ce qui le rend vraiment accessible.