La Conquête - Xavier Durringer : la politique vue au Cinéma.

Publié le par Marine

Si comme je l'avais une fois écrit j'aime les films sur fond de boxe, j'aime aussi particulièrement ceux sous fond de politique. C'est donc assez intriguée et impatiente que je suis allée voir La Conquête, film fiction sur l'ascension de Nicolas Sarkozy à la tête de l'Etat. 

 

http://img.ozap.com/0254018F03914050-c2-photo-la-conquete.jpg

 

Synopsis : 6 mai 2007, second tour de l'élection présidentielle. Alors que les Français s’apprêtent à élire leur nouveau Président, Nicolas Sarkozy, sûr de sa victoire, reste cloîtré chez lui, en peignoir, sombre et abattu. Toute la journée, il cherche à joindre Cécilia qui le fuit. Les cinq années qui viennent de s'écouler défilent: elles racontent l'irrésistible ascension de Sarkozy, semée de coups tordus, de coups de gueule et d'affrontements en coulisse. La conquête : L'histoire d'un homme qui gagne le pouvoir et perd sa femme.

 

Faire un long-métrage avec comme personnage principal un Président encore au pouvoir est quelque chose de très délicat, et pour cause, c'est bien la première fois que cela arrive dans le cinéma français. Cependant il faut bien prendre en compte, première chose indiquée dès le début du film, que bien qu'il soit inspiré de personnages et de faits réels c'est bel et bien un long-métrage de fiction

 

http://www.nicematin.com/media_nicematin/imagecache/article-taille-normale-nm/Image_RCAXXQ100_LA_CONQUETE__Small_.jpg

 

Tout le film se déroule lors de la journée du second tour des élections présidentielles 200,7 constamment ponctuée de longs flashbacks, qui rappellent les débuts du futur Président dans la course pour l'Elysée. Si c'est une fiction sur Sarkozy ce fut d'abord et surtout pour moi une représentation du monde politique à son sommet. Il nous est montré une facette qu'on oublie parfois, l'égoïsme, l'hypocrisie, la manipulation pour le pouvoir, où chacun part à la conquête de l'électorat. Tout cela bien sûr, avec un fond fond de presse et scandales plus ou moins people.

J'ai lu plusieurs mauvaises critiques que je n'ai pas comprises, je pense que certaine personne s'attendaient plutôt à un documentaire alors que ce n'est que fiction. Nous ne sommes pas là pour en apprendre plus sur Nicolas Sarkozy ou la campagne présidentielle. De plus le réalisateur Xavier Durringer ne se place pas vraiment en "pour" ou "contre" Sarkozy, nous ne sommes pas dans un débat d'opinion mais bien dans une fiction simplement contée.

Dans ce type de scénario on a souvent peur de se retrouver avec des caricatures à la place des personnages et heureusement ce n'est pas le cas ici. Malgré un Bernard Lecoq en Jacques Chirac aux débuts douteux, ce dernier finit par bien se rattraper. La meilleur performance revient bien sûr à Denis Podalydès pour son interprétation de Nicolas Sarkozy juste et presque naturelle, il n'en fait jamais trop ou pas assez. A ses côtés on peut aussi saluer Samuel Labarthe en Dominique de Villepin dont le personnage apporte souvent une agréable touche comique.

 

http://www.cinemovies.fr/images/data/photos/21209/la-conquete-2011-21209-186343992.jpg

 

Au milieu de toute cette agitation électorale apparait Florence Pernel en Cécilia Sarkozy, seule véritable figure féminine, elle est souvent mise en avant puisque le film nous offre une partie des déboires amoureux du couple. Celle qui fût la conseillère personnelle de son mari lors de la campagne électorale nous donne l'image d'une femme perdue et dépassée par toute l'agitation médiatique et politique qui l'entoure. Il est important de souligner le fait que lors de la bataille élecotrale, le film fait souvent ressortir parallèlement le caractère humain et psychologique des personnages.

Grand atout du film, cette agitation permanente est accompagnée d'une très bonne bande-son de Nicola Piovani qui rythme l'action d'une façon détachée mais très juste.

Au final j'ai passé personnellement un très bon moment, et c'est un long métrage que je ne peut que conseiller. 

 

14/20  


 

Publié dans Critiques

Commenter cet article

Dorian 25/05/2011 18:34



Je suis d'accord avec Luzycalor. J'ai trouvé dans les extraits et la bande annonce que le film à vraiment l'air interessant, et les jeux d'acteurs credibles. Une fois de plus, ton article à fini
de me convaincre et j'ai hâte d'aller voir ce film au cinéma. La grande importance laissée au déboires du couple ne me gène pas, tant qu'elle ne devient pas lourde et people. Mais c'est l'une des
seules choses dont j'ai un peu peur.



luzycalor 25/05/2011 17:06



Je devrais moi aussi bientôt aller le voir et pour tout te dire je suis assez curieuse de voir ce qu'il vaut. J'aime beaucoup Podalydès que j'ai trouvé tout à fait crédible dans les différents
extraits que j'ai vu (étonnant même!). Par ailleurs ta critique me conforte totalement.



My little discoveries 25/05/2011 00:37



Ta critique donne plutôt envie d'aller le voir, mais ce film n'est pas prêt de sortir en Uk à mon avis... Dommage!



Behind the screen 25/05/2011 17:09



Tu pourras toujours peut-être le voir plus tard en DVD ou autre. :)