La ligne droite - Régis Wargnier

Publié le par Marine

Grâce au concours d'Abus de ciné, j'ai pu me rendre à l'avant première lyonnaise du dernier film de Régis Wargnier (Indochine, Pars vite et reviens tard) : La ligne droite*

 

Après cinq années de prison, Leïla (Rachida Brakni), jeune femme algérienne retrouve la liberté. Très (trop) vite elle va trouver du travail et faire la rencontre d'un jeune athlète qui vient de perdre la vue, Yannick (Cyril Descours). Ce dernier, malgré son handicap continue de pratiquer la course avec un guide dont il doit il doit être relié par un fil. Leïla, elle même athlète de haut niveau décide à la demande du jeune homme de l'aider dans son entrainement. Leïla se tait sur son passé qui reviendra forcément refaire surface. Grâce à ce fil et ce lien qui se construit entre eux, les deux athlètes finiront par s'aider mutuellement à se reconstruire. 

Ce film est un très bel hommage à l'athlétisme et à l'handisport mais je suis restée sur un avis mitigé. Le début me parait bourré d'incohérences de toutes sortes qui rappellent les séries télé françaises. Pourtant certaines scènes sont sincèrement touchantes, la bande originale et les scènes de course se complètent à la perfection et c'est la grosse qualité du film. Malheureusement on a parfois l'impression de zapper ces scènes et de tomber sur Plus belle la vie. A mon avis c'est un long-métrage qui vaut largement le coup lorsque l'on aime le cinéma français et le sport car c'est un film sans grandes prétentions mais réussi sur de nombreux points. 

Régis Wargnier a pu nous expliquer le gros boulot qu'avait demandé ce tournage. Rachida Brakni et Cyril Descours ont suivi de longs mois d'entrainement afin d'être prêts physiquement et mentalement à endosser le rôle de ces personnages. A la suite d'accidents inévitables pour des athlètes et aux inquiètudes de l'actrice le réalisateur avait donc prévu deux scénarios de fin possibles, le plâtre qu'on peut apercevoir n'est de ce fait pas un faux. En outre, on peut saluer la grosse prise de risque de l'équipe puisque la scène finale a du être tournée en une seule prise*.

 

Plutôt que de vous proposer la bande d'annonce je vous laisse sur un extrait que j'aime beaucoup. 

 

Sortie le 9 mars 

12,5/20



 

Publié dans Critiques

Commenter cet article