Le discours d’un Roi - Tom Hooper

Publié le par Marine

Dans le cadre du festival Avant-Premières organisé par les cinémas Gaumont Pathé j’ai pu voir le dernier film historique de Tom Hooper ayant reçu le label coup de cœur.

 http://www.cinemotions.com/data/films/1113/88/1/affiche-Le-Discours-d-un-roi-The-King-s-Speech-2010-5.jpg 

Ce film raconte l’histoire véridique du roi George VI, père de la reine Elizabeth II, qui devint roi malgré lui après la mort de son père et l’abdication de son frère Edouard II entiché d’une américaine. Lors des prémices de la deuxième guerre mondiale, cet homme frappé de bégaiement est contraint à s’exprimer de plus en plus en public. Il le fera petit à petit, gagnant de l’aisance grâce à sa rencontre avec un orthophoniste peu orthodoxe qui le soumet à ses méthodes peu conventionnelles.


 http://4.bp.blogspot.com/-zq2DdLvo2C4/TVaC4MwT-gI/AAAAAAAABFA/ocsh6BRm8Yg/s1600/Le-Discours-d-un-roi-film-photo-03-580x312.jpg


Bien que j’ai trouvé le début un peu long, ce film s’avère au final une franche réussite. La force de ce long métrage se trouve très certainement dans la sincérité du jeu des acteurs.

Colin Firth interprète avec brio George VI, homme à l’enfance difficile qui a tout à prouver tant au peuple, qu’à la famille royale. Sa colère, à fleur de peau, ainsi que son courage sont exprimés avec vigueur et crédibilité.

Helena Bonham Carter est resplendissante dans le rôle de sa femme, elle dévoile d’une façon très touchante l’amour et le soutien qu'elle lui procure. Dans de nombreuses scènes sa présence et ses gestes sont introduits avec finesse et douceur et nous rappelle une fois de plus que derrière chaque grand homme peut se cacher une femme.

Geoffrey Rush dans le rôle du thérapeute australien Lionel Logue est lui aussi tout simplement épatant. Il est touchant tant par sa gentillesse que par son acharnement et l’amitier qu’il porte à George VI, bien avant qu’il devienne roi, dès leur première rencontre. Il lui prouve que les exercices médicaux ne soignent pas toutes les blessures et qu’une oreille et épaule amicales amènent parfois à des résultats bien meilleurs.

Si le jeu des acteurs est si sincère c’est sûrement car chacun d’eux et un peu lié à son personnage. On peut souligner que Colin Firth et le scénariste David Seidler avaient tout deux soufferts de problèmes d’élocution dans leur enfance ce qui a très certainement apporté au film une conviction indéniable. 

 

A noter : la bande originale de Alexandre Desplat qui colle parfaitement aux scènes notamment lors du magnifique et émouvant premier discours de guerre de George VI.

 

Sortie le 2 février 2011

16/20



Publié dans Critiques

Commenter cet article

tititropfolle 28/03/2011 13:13



Quand le film a démarré j'ai eu un peu peur de m'ennuyer, mais finalement j'ai étais séduite par cette belle histoire d'amitié entre le roi George et son orthophoniste et cette humour piquant so
british !


ça a été une belle révélation.



My little discoveries 17/01/2011 19:37



Bonjour! Moi aussi j'ai adoré "the King's Speech", tu peux retrouver ma critique sur mon blog. C'est l'un des meilleurs films que j'ai vu ces derniers mois!



Dorian 16/01/2011 12:30



La bande annonce m'ayant déjà en parti convaincu, cette critique en à fini de le faire, j'irais sans aucun doute voir ce film à sa sortie. Je serais curieux de voir Helena
Bonham Carter dans ce registre. D'autant plus qu'elle s'en sort apparement très bien.