Minuit à Paris - Woody Allen

Publié le par Marine

La sortie d'un film de Woody Allen est toujours très attendue, même si le réalisateur malgré ses 75 ans travaille toujours à un rythme effréné et le fait que ces derniers longs-métrages m'ont moins plus, l'excitation dans la salle de cinéma reste intacte. 

 

http://www.madmoizelle.com/wp-content/uploads/2011/05/minuit-à-paris.jpg

 

Avec Minuit à Paris la curiosité du spectateur français est particulièrement accrue puisque l'intrigue a bien lieu dans la capitale parisienne et que l'on peut retrouver quelques uns de nos acteurs français (Marion Cotillard, Gad Elmaleh, Carla Bruni).

L'histoire débute avec un jeune couple américain, Gil (Owen Wilson) et Inez (Rachel McAdams) dont le mariage est prévu dans quelques mois et qui se rend en visite à Paris pour quelques jours. Gil est véritablement amoureux de la capitale française et un grand nostalgique de Paris dans ses années 1920. Initialement scénariste pour des studios d'Hollywood il se rêve écrivain, tentant actuellement d'écrire son premier roman... dans ce contexte la magie de Paris va rapidement opérer sur son âme romantique. 

 

(Attention quelques spoilers) 

Ainsi, au détours d'une rue et une fois minuit sonnée, Gil aura l'occasion de vivre ses fantasmes parisiens et connaitra Paris comme il en rêvait... L'âge d'or, Paris et ses artistes, peintres, cinéastes et écrivains.

 

http://images.midilibre.fr/images/2011/05/10/minuit-a-paris-film-d-ouverture-hors-competition-woody_248428_950x475.JPG

 

Woody Allen que l'on savait déjà amoureux du continent européen exprime à travers ce long-métrage une véritable déclaration d'amour à la France mais surtout à Paris. A travers ce scénario il nous offre un conte moderne et suréaliste, en n'évitant bien sûr pas les clichés étrangers qui au final donnent tout le charme et le style bien connu au réalisateur. 

Si le spectateur s'attendait à une simple comédie romantique il risque bien d'être très surpris. Au-delà d'une déclaration d'amour, le réalisateur instaure aussi une très bonne définition de la nostalgie et du pourquoi nous préférons souvent le passé au présent. Malgré le kitch et les stéréotypes très alleniens Minuit à Paris envoûte et entraine le spectateur à l'image de l'effet de Paris sur Gil. 

Si ce long-métrage ne deviendra pas mon préféré du réalisateur, j'y ai senti un travail et une émotion bien plus forte que dans ses deux derniers où sa flamme de cinéaste semblait avoir perdu un peu d'ardeur (Whatever Works, Vous allez rencontrez un bel et sombre inconnu). Encore une fois je vous conseille la version originale sous-titrée qui permet de mieux saisir le charme parisien à travers l'oeil étranger d'un cinéaste américain. 

 

15/20



Publié dans Critiques

Commenter cet article

chib 17/05/2011 18:09



Vost oblige c"est sur !


Merci pour cette belle critique .



potzina 15/05/2011 18:03



Tu me mets l'eau à la bouche, j'aime beaucoup Allen et j'ai très envie de voir le film mais je n'ai pas encore eu le temps...



My little discoveries 15/05/2011 15:33



Merci pour cette critique, je vois que le charme a opéré ;o)


Malheureusement je ne suis pas près de voir ce film en Angleterre vu que son précédent n'est même pas encore sorti ici...


Bon dimanche!