Philibert de Sylvain Fusée : entre pastiche, parodie et caricature.

Publié le par Marine

Philibert*, premier long-métrage de Sylvain Fusée crée des dissensions aussi bien entre les critiques presses que les critiques publiques. Ce film m'a donc interpellée d'abord par sa bande d'annonce loufoque et ensuite aux vues des avis mitigés qui m'ont fortement donnée envie de me forger ma propre opinion.

 

http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/79/88/49/19683346.jpg

Inès (Elodie Navarre) et Philibert (Jérémie Renier)

 

Synopsis : Royaume de France, 1550, en Bretagne. Philibert, robuste gaillard d'une vingtaine d'années, fils aîné d'un agriculteur d'artichauts, se démarque des autres garçons du village. Idéaliste, candide, il se prédit un avenir glorieux dans l'artichaut et préserve sa virginité pour celle qu'il ne connaît pas encore mais que Dieu lui destine. Avant de trépasser, son père lui apprend qu'il n'est pas son vrai père. Celui-ci était un gentilhomme, Fulgence Bérendourtde Saint-Avoise, lâchement assassiné par un Bourguignon avec une tache de vin en forme de rose dans le cou. Sa besace remplie d'idéaux et d'artichauts, Philibert quitte son village et galope vers la Bourgogne, accompagné de Martin son valet un peu fourbe. Le courage de Philibert, sa charité, sa pureté physique et morale seront ainsi mis à rude épreuve face à la bassesse et à la vénalité des vilains et la tentation des femmes plus libidineuses les unes que les autres. " 

 

http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/79/88/49/19683330.jpg

Le méchant et effroyable Clotindre (Alexandre Astier) 


Entre des personnages très très gentils et des gros méchants ce long-métrage divague entre parodie et caricature des films de capes et d'épées des années 1950. Un peu septique pendant le début du film je me suis rapidement pris au jeu dans la seconde partie où le second degré est essentiel pour apprécier le film qui regorge de dialogues, situations et incohérences loufoques voire grotesques. Non, il est certain que si vous souhaitez quelque chose d'un temps soit peu sérieux n'aller pas voir Philibert. Autant vous dire que je ne suis pas une adepte de l'humour à la camping Camping que je trouve lourd et idiot (surtout le 2, mon dieu...), mais qu'ici on est (presque) loin de cela. Les scénaristes d'OSS 117 et de Brice de Nice ont fait du bon boulot, même si je conçois avoir trouvé certaines scènes un peu lourdes... 

Dans l'ensemble ce film est une franche partie de rigolade parce que rapidement même ce qui n'est pas drôle initialement le devient, et cela est sûrement aussi dû au casting. Je ne peux pas nier que c'est surtout la présence d'Alexandre Astier qui m'a donnée envie de payer mon ticket de ciné et je ne l'ai pas regreté car il brille totalement dans son rôle de gros méchant, noir et colérique, un vrai méchant de dessin animé. Elodie Navarre endosse très bien son rôle à moitié cruche à côté de Philibert joué par Jérémie Renier de manière plutôt touchante, accompagné de son jeune valet interprété par Manu Payet

Je conseille donc ce film à tous ceux qui n'ont pas peur du second degré et aux adeptes du casting. 

 

14/20



Publié dans Critiques

Commenter cet article

Dorian 09/04/2011 17:58



Très bon article qui me confirme dans l'idée d'aller le voir. Etant litteralement fan d'OSS et d'Astier, le mélange des genres present ici me fait très envie.



My little discoveries 09/04/2011 15:11



Ouh là là, ça a l'air très spécial, je ne sais pas si ça me plairait! De toute façon je ne pense pas que ce film passera outre-Manche... Bon week-end!



Le Chat Masqué 09/04/2011 14:18



Je ne savais pas que les scénaristes étaient ceux d'OSS - j'avais adoré le second ! Merci pour cette critique, je pense que si j'ai envie d'aller rigoler bêtement, j'irai le voir (mais ce n'est
pas forcément péjoratif : ça fait parfois du bien ! Dans le même genre par exemple, je conseille en DVD "Les trois amigos" avec Dean Martin, excellent =)