Retour sur... : Zelig - Woody Allen (1983)

Publié le par Marine

Zelig, long-métrage de 72 minutes sorti en 1983 est un film ovni comme Woody Allen sait si bien en faire. Bien qu'il apparaisse un peu vieilli les techniques d'effet spéciaux et de montage du réalisateur sont exceptionnelles.

 

http://cinemafanatic.files.wordpress.com/2011/05/1983_zelig.jpg?w=500&h=354 http://bxpointofview.files.wordpress.com/2008/11/zelig.jpg

 

Présenté sous la forme d'un documentaire-fiction il nous raconte la drôle d'histoire de Léonard Zelig (Woody Allen), un homme d'apparence quelconque mais agissant physiologiquement et mentalement comme un caméléon : devenant obèse face à des personnes en surpoids, son teint de fonçant en face de peronnes noirs ou se croyant médecin lorsqu'il en est entouré... 

Cet homme unique et étrange est un cas psychologique et physiologique intéressant pour tous les médecins et psychiatres mais aussi une bête de foire, aux vues de ses transformations, pour la population américaine des années 1920. 

 

http://image.toutlecine.com/photos/z/e/l/zelig-1983-03-g.jpg

 

 

Sa rencontre avec le Dr. Fletcher (Mia Farrow) réussira à le transformer en l'homme qu'il est réellement notamment grâce à de longues séances d'hypnose. Le problème de Zelig, celui qu'à voulu montré le réalisateur, est son manque total de personnalité et donc sa capacité à s'adapter quitte à n'être personne. Voulant être apprécié à tout prix et s'intégrer à la société notre homme n'a pas réussi à se forger une personnalité, s'affirmer face aux autres et se transforme donc pour plaire à la personne qu'il a en face de lui: alors d'origine juive on le verra même se transformer en nazi aux côtés de Hitler...

Médecin-psychologue très doué, Eudora Fletcher réussira à le "guérir" et en tombera amoureuse. Parallèlement, Zelig, après avoir suscité l'engouement de l'Amérique entière, il devra aussi faire face à la condamnation de la société, plusieurs femmes et individus l'accusant de divers délits : polygamie, mensonges, escroqueries en tout genre... Mais au final il lui en faudra peu pour reconquérir le coeur des américains. 

 

http://24.media.tumblr.com/tumblr_l9znrraAZC1qdomqvo1_500.jpg

 

Dans ce long-métrage Woody Allen nous peint une version drôlement juste de l'opinion américain, versatile et souvent hypocritele caractère mensonger et la mascarade de beaucoup d'individus ainsi qu'une légère histoire d'amour. On peut applaudir, alors que la numérisation n'existait pas encore, les différents effets spéciaux le transformant au grès de l'histoire ainsi que l'utilisation d'images d'archives auxquels il est intégré.

 

Même s'il a pas mal vieilli, tout amateur du réalisateur ou de comédie originale et décalé devrait apprécier ce faux-documentaire d'une originalité surprenante !


Publié dans Rétrospectives

Commenter cet article

coucou 27/07/2011 19:19



Je l'ai vu ce film il y a deja quelque temps et en effet il m'a semblé tres bien realisé avec un sujet tres interessant...