7ème prix Jacques Deray : Le lauréat 2011 "A bout portant" (2010)

Publié le par Marine

C'était donc A bout portant*, deuxième film de Fred Cavayé sorti fin 2010 qui était le lauréat 2011 du prix Jacques Deray. Ce prix avait déjà récompensé entre autre OSS 117 Rio ne répond plus, Ne le dis à personne et De battre mon coeur s'est arrêté. Cette année ce fut donc le tour de ce policier haletant et de son réalisateur d'être à l'honneur. 

http://www.fest21.com/files/images/Prix_Deray_1169.preview.jpg

Photographie de Jean Luc Mège © Institut Lumière

 

Au premier abord, aux vues de l'affiche du film et de sa bande d'annonce ce long-métrage aurait tout l'air d'un stéréotype du film policier américain "il a 3 heures pour sauver sa femme"... Pourtant, ce serait totalement passer à côté que de rester sur ce premier avis peu fondé. Son réalisateur, Fred Cavayé affirme qu'il est tout d'abord énormément inspiré par ses pairs français et il insiste sur le fait que ce polar policier a tout de plus francophone. Voir la vidéo de l'Institut.

Le film nous présente un jeune couple heureux, ordinaire. Samuel (Gilles Lelouche) est sur le point de devenir infirmier et Nadia (Elena Anaya) est enceinte de son premier enfant. Rapidement Nadia se fait enlever sous les yeux de son conjoint, impuissant, qui dans l'espoir de retrouver sa femme doit faire sortir un homme sous surveillance policière, Hugo Sartet (Roschdy Zem), de l'hôpital dans lequel il travaille. Samuel tentera tout et ira jusqu'au bout pour sauver la vie de Nadia et de son futur enfant... Il doit faire vite et les choses vont rapidement se corser. 

 

http://s.excessif.com/mmdia/i/64/3/a-bout-portant-de-fred-cavaye-10329643okroo.jpg?v=1

Hugo Sartet (Roschdy Zem) et Samuel (Gilles Lelouche)


Ce film s'avère être un excellent policier français comme on en fait peu. Haletant du début à la fin, on ne voit absolument pas passer les 1 heure et 25 minutes du film qui ne lâche jamais de spectateur. L'action ne se s'essouffle pas, lorsque l'on croit qu'elle s'affaiblit un nouvel évènement vient secouer le spectateur et relancer le suspens. Le scénario est donc très bien ficelé et fait preuve d'une grand cohérence. C'est donc une action maitrisé qu'on a à l'écran, et non un rassemblement de courses poursuites, morts et explosion sans fond. 

Le deuxième point fort du film est son casting impeccable. Tous les acteurs sont très convaincants de Roschdy Zem en truand à Gérard Lanvin en mauvais flic. Les seconds rôles sont tous très bien choisis, notamment celui d'une méchante flic incarnée par Valérie Dashwood, qui crève l'écran par sa violence et sa méchanceté. 

Ce fût donc une très bonne surprise de découvrir ce policier à cette occasion puisque je l'avais manqué au cinéma. Fred Cavayé s'impose donc comme un réalisateur à suivre de près ces prochaines années. 

 

16/20

Sortie DVD le 5 avril 2011 


    

Commenter cet article