Les Chemins de la liberté / The Way Back - Peter Weir

Publié le par Marine

1940 : le temps de la guerre, de l'oppression et du communisme soviétique. Un petit groupe de prisonniers s'échappe d'un camp de travail sibérien, quitte à mourir autant être libres. 


http://medias.jds.fr/article/31072/les_chemins_de_la_liberte_300.jpg


D'après le livre de Slavomir Rawicz "The Long Walk : The True Story of a Trek to Freedom" et inspiré de faits réels, ce long-métrage de Peter Weir nous conte la longue et fatigante épopée pédestre de ces six prisonniers. Malgré les conditions de vie qu'ils connaissaient au goulag (conditions climatiques, mines) affronter la nature ne sera en aucun cas une mince affaire. 

Si le film nous rappelle la réalité de la fin de la première moitié du XXème siècle il souligne aussi surtout la condition de l'homme et la force d'une nature dangereuse que l'on oublie trop souvent. Les prisonniers devront essayer de parcourir plus de 6 000 milles kilomètres pour se rendre au nord de l'Inde où ils échapperont au communisme et pourront vivre en hommes libres. 

 

http://www.filmosphere.com/wp-content/gallery/les-chemins-de-la-liberte/les-chemins-de-la-liberte-10.jpg

 

Cette incroyable traversée nous offre des paysages magnifiques : Sibérie, Mongolie, Désert de Gobi et Chine jusqu'à l'Inde... 

Concernant le casting les choses n'ont pas été fait à moitié. On retrouve entre autres, Collin Farrel, Jim Sturgess (Across the Universe), Mark Strong (Sherlock Holmes), Ed Harris (Cleaner) et j'ai été ravi de revoir la talentueuse Saoirse Ronan après Lovely Bones. Tous les acteurs en font rarement trop et interprètent avec beaucoup de finesse ce retour à la nature, cette lutte pour leur survie. J'ai énormément apprécié le fait que le réalisateur ne tombe pas dans le niais et n'épargnent pas de vie dans le but de faire un film plus soft.

Ce film est touchant notamment car il nous rappelle à tous ce que nous sommes, c'est-à-dire pas grand chose au milieu de l'immensité du nulle part. Seulement, quelques hommes ont su survivre, à force de volonté, solidarité, détermination et courage, ils ont parcouru ce chemin vers leur liberté. Pourtant, le chemin est encore plus long que le temps passe et l'on se demande : et ensuite ? Je salue les avants dernières images du film qui justement nous parlent un peu de l'ensuite... Car oui, tous les chemins vers la liberté sont longs (et forcément je pense au titre de l'autobiographie de Nelson Mandela, que je recommande aussi en passant). 

 

Une bonne surprise de 2011 en somme, un excellent film que je recommande à tous. A voir pour l'histoire, les acteurs, les paysages et la bande originale. 

 

17/20

  



NB : Tous les films dont je fais la critique ont été vus en version originale sous-titrée. Je ne sais pas ce qu'il donne en version française... 


Publié dans Critiques

Commenter cet article

RoseOD 16/02/2011 19:17



Je vais le voir cette semaine. Je devais y aller la semaine dernière, mais j'ai pas eu le temps. Tu es la première qui me dit qu'il est bien... On verra...



Marine 17/02/2011 00:04



Apparemment si on aime pas la nature on le trouve ennuyeux... 


J'ai vu soit des critiques négatives, soit très positives dont ça dépend vraiment des personnes. ;) J'espère qu'il te plaira.



Stéphanie 09/02/2011 13:27



Oh oui je recommande aussi !
Quelle belle leçon de solidarité et de volonté.


Les dernières images en effet terminent magnifiquement le film !
Vraiment un des meilleurs films que j'ai vu récemment.



My little discoveries 02/02/2011 01:09



Tu le recommandes, tant mieux ;o) Je ne savais pas trop si je voulais aller voir ce film mais tu m'as donné envie!



Le Chat Masqué 01/02/2011 07:41



C'est marrant : ce film m'a attirée, puis finalement, j'ai vu une 2nde bande-annonce et je me suis dit : "ohlà ça sent vraiment la fresque à l'américaine" :(


J'avais beaucoup aimé Master & Commander (mais pourquoi étais-je persuadée à l'époque de sa sortie qu'il était de Ridley Scott ? on ne parlait pas du tout de Peter Weir !)



Marine 01/02/2011 09:52



C'est vrai qu'on pourrait le croire, mais au final je l'ai trouvé assez simple et sans grande prétention. Le seul vrai reproche que je pourrai lui faire est la scène final et encore (j'aime pas
faire des spoilers donc je ne la décrirai pas). Par contre quand j'ai vu la bande d'annonce en français j'ai vraiment trouvé qu'il avait le stéréotype du film américain, à vraiment voir en VO
donc. ;) 


(Je n'ai malheureusement pas vu Master & Commander, je ne connaissais Peter Weir que pour The Truman Show et de nom pour ses autres films.)